L'après-midi est déjà bien avancée lorsque nous arrivons à destination. Sur la route  j'ai pu prendre plein de photos car Augustin demandait de s'arrêter en urgence toutes les 5 minutes !
Le terrain de camping du village sert aussi de place du marché, qui n'a lieu qu'une fois par mois.
Les sanitaires sont propres et neuf, mais pas d'eau chaude ! (chauffe-eau en panne )
Les hommes et les enfants installent le campement, les femmes vont acheter de quoi nourrir tout ce petit monde !
Le dîner est rapide, car il fait nuit et froid et Alix est venue rejoindre son frère aîné dans la tourmente gastro-intestinale !
DSC_0200 DSC_0212 DSC_0205
DSC_0207 DSC_0210 DSC_0211
Le jour se lêve sur un des endroits les plus froids de la NC. L'humidité a trempé les tentes qui fument sous le soleil naissant !
Les 12° petits degrés de la nuit m'ont bien tenue éveillée, avec des retours incessants entre la tente et les sanitaires. Mon beau-frère (malade à son arrivée de l'IDP) a cru que son tartare de thon n'était pas passé, c'est plutôt un bon virus de gastro qui LUI est passé à toute la famille !
DSC_0201
Du coup, Thomas (atteint lui aussi pendant la nuit) et moi, avons pu apprécier la beauté d'un ciel de nuit sans aucun nuage (nous n'avons pas la même voute étoilée que dans votre hémisphère)et d'une lune qui éclairait presque en plein jour ! A chaque fois que l'on passait devant la cellule photo-électrique, la lumière s'allumait et les vaches du champ voisin meuglaient d'une même voix ! Ce qui réveillait les occupants des autres tentes !
VIVE LE CAMPING !
C'est donc un peu faiblarde et douloureuse que j'ai entamé ma journée : une rando à cheval comme Léocadie !

Colorado, Boguen, Houssama, Khadafi et ses copains nous attendaient gentiment dans leur pré. Un coup d'avoine, on les selle, on fait leur connaissance (le mien s'appelle Boguen) et on part dans la pampa !
Le ciel est bleu, une légère brise ébouriffe nos mèches de cheveux échappées de nos bombes (David notre guide, nous avait demandé de prendre "nos casques", comme si nous étions des touristes !), l'herbe est verte !
TOUT VA BIEN !
DSC_0213 DSC_0222 DSC_0214
DSC_0220 DSC_0236
DSC_0215 DSC_0243 DSC_0216
Nous arrivons en haut de la colline et longeons la ligne de crêtes ! Les spectacle est grandiose et les couleurs du lagon impressionnent nos jeunes mariés. L'air est pur et voyons très loin !
DSC_0226

DSC_0229

DSC_0227
Mais depuis un certain temps, Boguen (mon cheval) et Khadafi (m'étonne pas...avec un nom pareil...) se titillaient tous les deux. A chaque côte que nous prenions au trot, ils cherchaient à se dépasser ou à empêcher de se dépasser ! Bref...Arrivés en haut de l'une d'elle, mon beau-frère est passé à côté de moi, et son cheval a botté. Ce coup était destiné à mon destrier, mais ma cheville était sur le passage....
ET J'AI RECU LE COUP DE SABOT EN PLEIN DANS LE MILLE !

Je suis descendue de mon cheval (plutôt écroulée) car je sentais que mes esprits s'en allaient à cause de la douleur (on a bien entendu le bruit !). David (notre guide)pensait que mon tibia était cassé. Mais j'ai les os solides et ai été surtout protégée par des bottes et un jean. J'en suis quitte pour un énorme hématome (encore...) et une cheville enflée.
Impossible pour moi de continuer, retour à la case départ à bord  d'un 4x4 venu me chercher.
DSC_0246 DSC_0248
La dernière chose que j'ai vu des chevaux cette journée-là, c'est la crinière de Chocolat, le cheval de ma fille ! En attendant la voiture, elle en profité pour lui faire des tresses....ah les fiiiiiiiiilles !

La première chose qui m'est venue à l'esprit lorsque l'on me mettait de la glace sur la jambe : "Et encore quelques semaines sans aqua-gym...les filles vont bien rire !"