Réveil matinal pour Petit Mari, car il part plonger dans les Pléiades du Sud.
Me voilà donc seule pour la matinée.
Le ciel est toujours aussi bleu, l'eau aussi d'ailleurs....
Petit tour dans l'hôtel ! Je ne me suis pas baignée dans la piscine...lorsque l'on voit ce que l'on a juste à côté...
DSC_0427 DSC_0428 DSC_0429
DSC_0434 DSC_0437 DSC_0465
DSC_0432 DSC_0438 DSC_0430
La petite terrasse avec le dais blanc, c'est votre salle à manger privée...moyennent finance bien sûr !
Je ne resterai pas à me prélasser sur ce sable blanc avec ma bouteille d'eau d'ici...
DSC_0468
Car j'ai entendu dire que l'eau était encore plus belle un peu plus loin...sur le pont de Moulis. C'est à 1km que je ferai par la plage.
Pas déçue du voyage...
DSC_0480 DSC_0476 DSC_0481
L'île en face de l'hôtel de l'autre côté de la passe est habitée par une tribu qui prend le bateau pour y accéder. Les voitures des iliens sont garées le long de la route sous des auvents maison ! Ce bras de mer est une réserve de pêche coutumière. On ne doit ni se baigner ni faire du "snorkeling" (entendez barboter avec palme, masque et tuba). Je continue ma route vers le pont.
DSC_0486 DSC_0493
DSC_0501 DSC_0534
Et là...les couleurs que je découvre...je ne pensais pas que cela pouvait exister sur terre. Le fond n'est que du sable à l'exception du chenal sous le pont. Le dégradé de bleus se fait en fonction de la profondeur...
DSC_0503
Je suis restée presque deux heures à regarder poissons en tout genre, tortues, requins et raies passer sous le pont. Car de l'autre côté, il y a une passe dans la barrière de corail qui donne un accès direct avec l'océan. J'ai également fait la connaissance d'un couple de kanak qui m'ont expliqué la vie d'ici...(mon côté "je parle avec tout le monde" agace beaucoup les enfants...mais je me fais plein de potes ainsi !)
DSC_0510
Je resterai bien encore un peu, mais je dois rentrer...petit mari doit me rejoindre pour le déj. Le soleil darde...Je rentre par la plage...l'eau est tellement bleue qu'elle en est tentante.
DSC_0523
Ah oui...je ne vous ai pas dit...l'eau est à 27° !
DSC_0541 DSC_0542 DSC_0544 DSC_0545
Allez une petite dernière et ensuite je file dans ma chambre potasser la notice de mon ANP (c'est que je suis blonde...)
DSC_0543
Les demi-heures passent...mon ventre gargouille...petit mari ne pointe toujours pas le bout de son nez...
Nous devons prendre des VTT pour aller déjeuner dans un petit snack à quelques kilomètres de là....
Il arrivera finalement avec une heure de retard (je suis de très mauvaise humeur, car j'ai faim, chaud...)
Quelques coups de pédale (la route est plate et droite !), nous voici arrivés "aux Portes du Paradis".
L'endroit porte bien son nom, voyez vous même !
DSC_0565 DSC_0579
DSC_0563 DSC_0575 DSC_0578
DSC_0569 DSC_0576 DSC_0559
Quelques palmes de cocotier posées sur une armature en bois, des ampoules basse tension avec des abat-jour high-tech, un banc public en béton ultramoderne, des flotteurs de filet de pêcheur...
et un plat de poulet ou de poisson avec du riz et des papayes pimentées délicieuses (ce plat m'a d'ailleurs réconciliée avec ce fruit. Il faut en fait le manger vert).
DSC_0568 DSC_0573
Nous sommes arrivés très tard, le choix était restreint, mais l'assiette bonne. Même si l'on trouve que c'est un peu cher par rapport au snack de la veille ! On paye sans doute pour la vue aussi...
DSC_0567
On flâne, on traîne...nous n'arrivons pas à quitter l'endroit...il le faut pourtant...la jeune femme nous attend pour fermer et rejoindre sa maison, juste en face, dans la tribu.
Nous reprenons nos VTT et avançons encore un peu jusqu'à Fayaoué, au centre de l'île.
Puis nous retournons à l'hôtel. Nous avons le vent de face...pas top...et cette selle ! mon pauvre postérieur ! rien à voir avec celles confortables des vélos d'enfance de mes tantes et mère : Des selles bien larges en cuir, bien pour mon popotin  !
DSC_0585 DSC_0589
Nous arriverons à l'hôtel juste à temps pour le coucher du soleil !
DSC_0609
Quelle journée ! Du bleu plein les yeux !