Il fait beau lorsque nous ouvrons la petite porte en bois de notre case. Tout le monde a bien dormi et personne n'a ronflé...seulement deux ou trois phrases lancées par les plus bavards dans leur sommeil !
DSC_0120 DSC_0121
Nous prenons notre petit-dèj préparé par Céline face à la mer..ou plutôt au mini lagon. L'eau est incroyablement claire et les patates de corail toutes proches.
DSC_0122 DSC_0125
Mais nous n'avons pas le temps de nous baigner, car nous voulons aller faire un tour au marché de Tadin. La localité principale de l'île avec ses bâtiments administratifs, sa gendarmerie et son port.
Mais nous n'avons pas de moyen de transport (nous nous y sommes pris un peu tard pour louer une voiture...)Qu'à cela ne tienne ! nous avons l'habitude de "faire du pouce" ! Mais nous sommes 6 ! Nous partirons donc par équipe de deux (les deux grands, le père et sa fille, ma pomme et mon Tibo) et c'est à celui qui arrivera le premier...un deal entre "la Carte aux Trésors" et "Pékin Express" ! Les deux grands partent de leur côté, très motivés, mais finalement arriveront après nous !
DSC_0135 DSC_0137
DSC_0136 DSC_0140 DSC_0148 
Après avoir acheté des provisions pour le déjeuner, nous repartons, à pied, vers un point caché de l'île. Mais nous nous arrêtons souvent pour contempler l'eau...
DSC_0157 DSC_0148 DSC_0152
DSC_0151 DSC_0150 DSC_0143
Pas évident de prendre des photos sous le soleil des Tropique en plein midi ! La lumière est très forte et les ombres trop contrastées (un cours de perfectionnement chez un photographe va y remédier...je l'espère..).
DSC_0149 DSC_0154
Nous continuons notre route. L'eau est incroyablement claire ! On distingue bien les patates de corails et les poissons évoluant autour.
Les enfants râlent, car la route monte et personne à l'horizon pour nous prendre. On leur dit que notre point d'arrivée est proche : "juste après ce virage...je reconnais...". Evidemment, ce n'est JAMAIS le bon virage !
DSC_0165 DSC_0160
DSC_0170 DSC_0166
L'habitation traditionnelle est très présente sur l'île. Les jolies cases côtoient les maisons "en dur". Mais ces premières sont encore habitées. Le temps s'égraine, doucement...et c'est tellement bon et reposant !
Nous arrivons enfin, après un virage, à l'endroit désiré : l'Aquarium naturel !
DSC_0175 DSC_0178
Un trou d'eau de mer alimenté par un syphon au milieu de la végétation luxuriante. L'océan est juste à côté, on entend le bruit des vagues furieuses contre le corail. L'eau est si claire que l'on voit le moindre petit poisson évoluer. Mais c'est un endroit "tabou" et l'on ne doit pas s'y baigner.
Nous repartons donc vers une plage proche pour déjeuner. Le "pouce" est permis, et à peine levé, la première voiture nous prend (une partie de la famille seulement...l'autre suivra...).
DSC_0185 DSC_0189
Un petit coin à l'ombre, de l'eau turquoise, transparente et juste bonne...quoi demander de plus...
Après une pause longue et tranquille, nous reprenons, non pas la route mais un sentier qui nous conduira vers d'autres plages. Car ici, une partie de ces étendues de sable blanc se gagne à la sueur du front.
DSC_0198 DSC_0199
DSC_0191 DSC_0195 DSC_0196
Le soleil cogne au zénith et les casquettes ne protègent pas la nuque ! Nous évoluons dans des cocoteraies dans lesquelles les hommes et les femmes travaillent en ce moment. C'est la période de réfection des toits de chaume. Des bottes de feuilles de palmes séchées sont soigneusement rangées en attendant de couvrir une case.
Le bruit sourd des vagues sur le platier s'intensifie, nous approchons de la plage.
Le vent souffle fort, personne sur le sable blanc jonché de graines et de coquillages ! Un petit paradis, rien que pour  nous !
DSC_0201 DSC_0200
DSC_0202 DSC_0205
Les plages se succèdent, entrecoupées de cocoteraies. Les poches se remplissent de coquillages et de graines. L'eau est toujours aussi bleue.
DSC_0211 DSC_0209
Encore une plage et nous débouchons dans les jardin du "Nengone Village" (le seul hôtel de l'île !).  Le décors est différent: de jolis bungalows et une pelouse bien tondue.
DSC_0220 DSC_0221
DSC_0223 DSC_0222
Nous prenons un verre au bord de la piscine et rentrons de nouveau en stop jusqu'à notre maison.

Après un dîner un peu froid (pas les plats, mais l'air. Le vent souffle et la nuit, il ne fait pas chaud...), nous nous couchons rapidement car nous devons nous lever aux aurores le lendemain.