Echange téléphonique rapide avec elle hier soir, rendez-vous fixé le lendemain du côté du CNAM.
Elle voulait me montrer des passages découverts ce weekend.
DSC_0126 DSC_0129 DSC_0131
DSC_0127 DSC_0132 DSC_0135
Les passages de "l'Abbé" et celui du "Grand Cerf" ne m'étaient pas inconnus. (j'y avais fait une incursion la semaine dernière, notamment chez Lil Weasel). Mais les petites cours des immeubles aux alentours cachent bien des trésors.
DSC_0137 DSC_0143 DSC_0144
DSC_0145 DSC_0147 DSC_0148
Poussez-les portes-cochère et n'hésitez pas à demander le code dans la boutique...
Dans la rue aussi, l'oeil de mon APN traîne...(Z'avez vu la vitrine du Coq Sportif ? Réadaptation ou l'art de détourner l'objet)
Je dirai "les yeux" car ceux de Miss Pimprenelle s'accordent bien avec les miens... Puis déjeuner dans un petit resto rue de Montorgueil et suite de la balade de notre mouchoir de poche !
DSC_0138 DSC_0141
DSC_0142 DSC_0140
"Voilà où nous aurions dû déjeuner" ambiance jeune du resto "le Depur"au fond de la cour sous une grande verrière. Les murs à rayures (faites à la main, j'ai vérifié) peuvent vous aider à choisir la couleur de votre futur salon ! Je me demande quel nuancier ont-ils pris ????
Puis, dans le bâtiment attenant, le "Kay", salle de sport "chic et masculine", dont le hall d'accueil ressemble à un hôtel branché...(remarquez la table basse surélevée...).
Tours et détours dans les ruelles pour arriver au Passage de l'Ancre...le plus vieux passage de Paris du nom d'une auberge qui s'y était installé.
DSC_0150 DSC_0162 DSC_0163
Une merveille de petites boutiques d'ateliers peintes de couleurs différentes. Et toutes ces plantes...
Rencontre avec un des habitants, le Monsieur Aux Parapluies...
DSC_0152 DSC_0154
DSC_0161 DSC_0164
"Peps" est le dernier réparateur de parapluie en France. Un monsieur passionné par son travail, entouré de milliers de baleines et autres pièces (il en faut une centaine par "pépin") qui nous a fait visiter son atelier à l'étage à la vue de mon appareil. Les clientes défilent, je reste dans l'ombre...
J'ai justement le parapluie du grand-père de Petit Mari qui est cassé...et qui attend depuis des mois de se refaire une jeunesse.
On serait bien resté encore à écouter l'histoire du passage, de ses habitants et de sa boutique hantée, mais le devoir familial nous appelle..
L'une rentre en scooter et l'autre en métro.
Encore une photo :
DSC_0175
Mais d'où vient ce pilier ????