nouveaubrunswick
M
oncton, capitale économique du Nouveau Brunswick, cette ville de 120 000 habitants a été notre point de chute pour la semaine. Nous y avons retrouvé des amis partis vivre dans ce pays 4 years ago. Leur maison est grande, fonctionnelle et fait rêver les petits parisiens que nous sommes : « et si le luxe c’était l’espace ? ».

_DSC0141 _DSC0171
Quatre ans que nous les avions pas vus (à part sur Skype), et c’est comme si nous les avions quittés hier…

Nous sillonnerons la ville pendant quelques jours, visiterons des maisons et des quartiers, des centres commerciaux, des écoles, l’université…

Il fait un temps magnifique. Le ciel est bleu marine et malgré des températures en dessous de 10°, le froid ne se fait pas sentir. L’air est très sec. Un climat de montagne.

_DSC0143 _DSC0145 _DSC0151
_DSC0174 _DSC0148 _DSC0146
_DSC0150 _DSC0169 _DSC0173
Le vieux quartier de Moncton est résidentiel, taillé au cordeau, ponctué d'espaces verts. _DSC0147
A part quelques vieux immeubles en briques de la fin du 19ème, début du 20ème siècle, la plupart des logements sont des maisons typiques, en bois ou en brique.
_DSC0172 _DSC0167
Je me délecte…j’aime cette architecture. Et même si les jardins sont un peu à l’abandon à la sortie de l’hiver, les habitants prennent soin de leur environnement.
_DSC0152 _DSC0166 _DSC0153
Nous respirons enfin ! Pas de bruit intempestif, ni de pollution. Les personnes que l’on croisent nous saluent. Il est vrai que les piétons ne sont pas légion à cette époque de l’année. Et deux touristes, emmitouflés, une carte à la main, se repèrent facilement !
_DSC0155 _DSC0162
_DSC0154 _DSC0164
Quelques oies sauvages dans le parc de l’université. Les oiseaux migrateurs rentrent de leur résidence d’hiver. Prendre le temps de regarder autour de soi, de dénicher la marmotte près de son terrier (oui…en pleine ville… la montagne…). Nos amis ont même vu des loutres jouer dans la fontaine du square proche de chez eux !
Nous prenons contact avec la ville, avec le bureau qui accueillent les nouveaux arrivants, du monde entier...mais francophones.
Les soirées sont courtes du fait de notre décallage horaire, mais les échanges et les renseignements de nos copains sont fructueux...et quoi de mieux que de discuter autour d'un bon verre lovés dans des canapés !