Toute la semaine, elle a compté les jours, impatiente et trouvant que les minutes duraient une heure. Les journées sont encore belles et chaudes. Ne pas sortir entre 11h et 17h pour ne pas brûler au soleil. Nous n'avons pas de piscine, nous ne sommes pas tentées. Et puis, il y a plein de moustiques en ce moment dans les jardins...alors la piscine...

DSC_3298

DSC_3293 DSC_3294 DSC_3290

Depuis un mois environ, mes heures de sommeil se sont réglées sur le lever du jour. J'ouvre un oeil invariablement chaque matin entre 6h30 et 6h45. Il fait jour déjà depuis une grosse demi-heure. (je m'endors aussi aux alentours de 21h30...souvent avant mon mari...le monde à l'envers ! moi qui me plaignait d'avoir un homme "papy" car il se couchait à 22h !).
Je prends mon petit-dej sur la terrasse alors que la ville se réveille en bas. Dora arrive et commence son travail de petite fée. La mienne dort encore. Elle en profite et récupère. Elle ne se rend même pas compte que je suis partie une paire d'heures à mon cours d'aquagym/longueurs/stretch/papotage avec les copines.

A mon retour, alors qu'elle termine son petit-dèj et que j'entame mon grand, je lui cherche quelques activités afin que son temps passe plus vite.

DSC_3296 DSC_3297 DSC_3302

Un cake au yaourt et à la noix de coco.
Du haut de ses 14 ans et demi, elle veut être grande, mais perfectionniste, n'ose pas se lancer seule dans la fabrication du-dit gâteau. Je suis là, tout en pressant mes oranges, à la guider, mais aussi à lui donner confiance en elle. Le gâteau est dans le four. Ma Dora veille à la cuisson....
Elle retourne sur internet dans sa chambre climatisée, je repars devant ma MAC et les housses de mes canapés. (J'aurais pu les faire faire par mon tapissier pour trois fois rien, mais je n'ai déjà plus grand chose à faire à la maison, si l'on m'enlève aussi la couture...)

DSC_3292 DSC_3304

Elles ne sont pas parfaites...à reprendre ça et là. Du lin gris/vert à chevrons. Exactement la même couleur que le turban de mon marchand Peul.

DSC_3241

Le temps passe, les gâteaux sont prêts pour l'heure du goûter avec le jus d'oranges pressées maison. Ma quarantaine de mangues achetées la semaine dernière pour rien du tout (c'est la pleine saison en ce moment. Elles arrivent du nord du pays par camions entiers au quai fruitier. La saison est très courte, quelques semaines seulemet), mûrissent doucement.

DSC_3326 DSC_3327

La plus grande partie sera congelée entière (chaque moitié posée sur un plateau, et une fois congelée, mise dans un sac), l'autre réduite en coulis pour de futurs sorbets. Mais aussi mangées sur place ou en salade de fruits...Le bonheur que ces fruits presque cueillis sur l'arbre.
Lorsque j'ai donné le prix d'une pièce sur le marché parisien, ma Dora me l'a fait répéter trois fois !

Son amie de coeur est arrivée hier soir. C'est la plus heureuse des minettes ! Je ne la vois plus. Je la laisse savourer sa joie d'être ensemble...