cotedivoire

Nous sommes arrivés la veille au soir au Kafolo Safari Lodge. Mauvaise nuit : le groupe électrogène qui fournit l'électricité, pour  la clim ou le ventilateur (34° la nuit...) arrête de fonctionner à minuit. Chaleur étouffante et moustiques car il a fallu ouvrir la porte de la chambre qui donne dehors pour faire des courants d'air...Après une discussion avec le gérant, le groupe fonctionnera toute la nuit....

Le parc de la Comoé était connu en Côte d'Ivoire pour l'abondance de son gibier : cobes, antilopes, éléphants, crocos, hippos, lion et même girafes. C'était aussi une réserve de chasse très prisée des amateurs. La crise est passée, le gibier a été mangé dans sa presque totalité...

_NLF3897 _NLF3902 _NLF3905 _NLF3908

Nous partons tôt, à la fraîche. La piste qui entre dans le parc est juste à la sortie de l'hôtel. Le paysage est très vert. Les premiers orages de la saison des pluies ont fait repousser l'herbe après les feux de brousse. Mes copains retrouvent les paysages du Cameroun : la savane arborée. Notre chauffeur et notre guide scrutent les alentours à la recherche de troupeaux. Nous voyons des bêtes au loin : des tâches marron clair qui partent se cacher dans les fourrés.

_NLF3907 _NLF3909

Un passage un peu plus délicat...la piste est inondée. La voiture s'embourbe...

_NLF3911 _NLF3917 _NLF3916 _NLF3918

L'autre 4x4 s'embourbe aussi...les hommes sortent donc le treuil mécanique. Pendant une grosse demi-heure, nous les voyons évoluer et nous en profitons pour admirer le paysage.

_NLF3921 _NLF3927 _NLF3928 _NLF3930 _NLF3931 _NLF3935 _NLF3932

Nous repartons enfin et contournons le parc pour y accéder par une autre piste. Mais cette dernière traverse une partie moins fréquentée par les animaux. Nous sentons la chaleur augmenter. L'air est sec et chaud.
Les paysages alternent : savane arborée, forêt touffue, sous-bois (on dirait nos bois au printemps).

_NLF3951 _NLF3957 _NLF3958
C'est une vraie traque pour trouver la moindre silhouette. J'aperçois soudain des oreilles qui se lèvent à notre arrivée, loin dans les fourrés. Juste le temps de sortir de la voiture pour voir les antilopes bondir hors de notre vue. Se seront là les seuls animaux que nous verrons...
Puis notre chauffeur nous conduit vers la rivière. Là où nous apercevrons des hippo. Il fait une chaleur caniculaire...

_NLF3959 _NLF3963 _NLF3968 _NLF3960

Pas d'hippo non plus, mais une nuée de taons vampires. Nous le savions...nous étions en pantalon, mais ces sales bestioles piquent même à travers le lin, trop léger. Mais aussi sur les parties non protégée dont le visage...et voilà ce que cela donne le lendemain une piqûre à la tempe ...(deux jours de cortisone, j'ai retrouvé mon oeil et mes rides)

_NLF4061

Nous rentrons pour déjeuner et passons l'après-midi dans une torpeur toute méditérannéenne...(pas de clim, ni de ventilateur, pas de vent et une piscine verte avec des grenouilles...)